L’impact quantitatif d’une stratégie protectrice efficace des marques

Incopro a récemment chargé le cabinet-conseil Oxera d’entreprendre une évaluation indépendante avec l’un de ses plus gros clients afin de mesurer l’impact quantitatif de son intervention chez ce dernier.

Les stratégies gagnantes de protection de la marque doivent être mesurées à l’aune de résultats significatifs et quantitatifs. Les fournisseurs de services de protection des marques en ligne utilisent de nombreux indicateurs pour démontrer le retour sur investissement à leurs clients : par exemple, le nombre de mesures coercitives prises. Chez Incopro, nous collaborons avec nos clients pour identifier les indicateurs ad hoc, mais nous nous concentrons généralement sur les plus significatifs :

  • Le pourcentage de réduction des violations
  • Le taux de conformité de nos actions coercitives
  • Le nombre de vendeurs et d’utilisateurs bloqués

Il s’agit de tous les éléments quantifiables dont on dispose pour évaluer l’efficacité d’une action. Cependant, il peut s’avérer difficile de quantifier les retombées financières que nos services procurent à nos clients.

Les quatre domaines clés dans lesquels nous constatons que nos produits et services ont le plus d’impact pour nos clients sont :

  1. La réduction des pertes de ventes et la croissance du chiffre d’affaires
  2. L’enraiement de la dilution de marque et de la perte d’exclusivité
  3. La protection de votre marque contre les atteintes à la réputation
  4. La réduction des menaces contre la réputation, la santé et la sécurité en raison de la mauvaise qualité des contrefaçons

Bien entendu, pour atteindre ces résultats, une réduction durable des violations en ligne s’impose. À moins que les actions coercitives n’aboutissent à cette réduction, il est peu probable que même l’envoi d’un grand nombre d’avis d’exécution ait un impact commercial positif.

Bien qu’elles ne puissent pas toutes être quantifiées, Incopro a récemment chargé le cabinet-conseil Oxera de réaliser une évaluation indépendante sur le gain financier par son action pour l’un de ses principaux clients. Le client est un acteur mondial de l’industrie du luxe, avec un certain nombre de marques parmi les plus prestigieuses sur le marché.

Ce que révèle l’étude

L’étude visait à évaluer les ventes supplémentaires générées en faveur de notre client grâce à une application stratégique de la législation contre l’utilisation infractionnelle de médias sociaux. Afin de tenter d’isoler l’impact de notre action coercitive, la portée de l’étude a été limitée à une seule marque au Moyen-Orient, où les atteintes dans les médias sociaux représentent une des plus grandes menaces en ligne.

Oxera a utilisé une analyse de régression pour étudier la corrélation entre les données relatives à nos actions coercitives et les ventes du client dans cette région. Un certain nombre de modèles différents ont été considérés de même que différentes périodes de latence entre l’application et l’impact sur les ventes.

Qu’apprenons-nous ? L’application de la réglementation sur les médias sociaux permet d’augmenter les ventes.

L’analyse d’Oxera a révélé un lien évident entre l’application de la réglementation sur les médias sociaux et l’augmentation des ventes réelles pour notre client.

  1. La corrélation entre actions coercitives et ventes

    L’étude a montré que chaque compte illicite supprimé sur les médias sociaux représentait grosso modo 0,7 à 0,8 ventes supplémentaires. Pour 2017, cela a représenté un revenu supplétif non négligeable pour notre client et un substantiel retour sur investissement. Même si ce type d’analyse ne peut jamais fournir une certitude totale, Oxera a établi une relation positive constante qui confirme la conclusion suivante : notre action a engendré des ventes supplémentaires.

  2. « L’effet de latence »

    Les mesures coercitives d’Incopro ont eu un impact positif sur l’augmentation des ventes réelles en seulement 1 à 2 semaines, bien que le plein effet soit observé après 3 à 4 semaines. Ce constat peut avoir des implications plus larges pour les marques. L’application de la législation permet, par exemple, d’assainir le marcher en ligne avant le lancement d’un nouveau produit ou autour d’événements de vente majeurs comme le Black Friday.

Les résultats de cette étude rigoureuse et indépendante démontrent que l’approche stratégique d’Incopro en matière de protection des marques en ligne axée sur des données intelligentes peut réellement engendrer des bénéfices financiers pour les clients.

_____

Demandez le bilan de santé gratuit de votre marque et obtenez une vue d’ensemble détaillée de son niveau de protection en ligne.

Demander un bilan de santé de la marque